Vous prendrez bien quelques vers de Leprest ?

6 novembre 2008 at 12:57 11 commentaires

p1000350Il faut parler d’Allain Leprest, pratiquer le bouche à oreille intensif, car ni Drucker ni l’autre Alain (Morisod) ne semblent le connaître… Dommage, car il est pourtant l’un des plus grands paroliers du moment. Au fil des années, sa voix est devenue rocailleuse, éraillée par les clopes, chiffonnée d’avoir trop vu : « Quand j’ai vu, je bois double« . Dans un premier temps. il vous sera peut-être plus facile de le découvrir dans le CD « Chez Leprest » sorti au printemps 2008 où une quinzaine de ses potes lui rendent hommage en interprétant ses chansons. Parmi eux, on trouve les sublimes Loïc Lantoine, Yves Jamait, Olivia Ruiz, Agnès Bihl ou sa fille Fantine ; ils fréquentent les mêmes caf’conçs, les scènes de petits festivals et la Fête de l’Huma. A ces voix vont se mêler celles plus inattendues de Michel Fugain, Daniel Lavoie ou Hervé Vilard. Ils ont en commun leur admiration pour Leprest et tous s’accordent à dire comme Nougaro : « C’est simple, je considère Allain Leprest comme l’un des plus foudroyants auteurs de chansons que j’ai entendus au ciel de la langue française…« 

Qu’ils soient engagés ou mélancoliques, révolutionnaires ou introspectifs, ses vers sont des joyaux scintillants dans cette chanson française qui rime trop souvent avec pèze et foutaise. Ceux de Leprest ne sont jamais prévisibles, ils sont le reflet de sa belle âme avec en prime son immense talent de poète.

Nu j’ai vécu nu / Naufragé de naissance / Sur l’île de malenfance / Dont nul n’est revenu

Si je rajoute que Romain Didier a signé tous les arrangements musicaux et qu’il les accompagne au piano, le bonheur est total ! Depuis 2 ans Allain Leprest se bat contre un sale crabe. Pour le faire lâcher prise, il agite ses mots et enchaîne les spectacles. Lorsque vous vous serez précipités sur ses disques, quand vous n’en pourrez plus de l’écouter encore et encore, allez le voir s’il passe près de chez vous et alors, je vous promets que vous ne vous remettrez que difficilement de cette expérience rare.

Sans t’avouer que je me manque / Donne-moi de mes nouvelles / Dis-moi dans quel port se planque / La barque de ma cervelle ?

Extraits de chansons de « Chez Leprest« , disponible aux BM

Récemment est paru un joli petit livre « Chants du soir » qui reprend les paroles de 72 chansons de Leprest. Un régal ! Disponible aux BM

Roane

Publicités

Entry filed under: Chanson française, Coups de coeur. Tags: , .

Nouveautés Pop-Rock Concertos romantiques pour piano

11 commentaires Add your own

  • 1. Paul Kristof  |  27 novembre 2008 à 9:19

    Merci Roane pour ce coup de projo sur Allain Leprest. Je partage ton avis de la première à la dernière ligne.
    Paul

    Réponse
  • 2. Caroline  |  8 décembre 2008 à 3:14

    Un autre billet s’impose pour annoncer le lancement de « Quand auront fondu les banquises ». (-:
    Leprestement

    Réponse
  • 3. jean michel tabaczinski  |  11 décembre 2008 à 6:56

    Salut tout l’monde…
    Juste que j’suis pas un pro de l’ordi, juste qu’avec le nom que je porte, je ne pouvais qu’écrire des « chansons à texte » en Français !! please..y por favore…..
    Alors voilà, j’ai écrit un texte, composé une chanson pour môssieur Leprest, sans faire allusion à ses 2 L…, même s’il nous envole Haut…!
    Et cette compo, j’aimrais tant la savoir chantée, écoutée, partagée par les zamoureux (euses) d’allain et les zôttres qui ne l’connaissent pas zencore…MAIS comment faire !?!

    Réponse
    • 4. Roane  |  16 décembre 2008 à 11:01

      Bonjour !
      Allain Leprest est plutôt du genre à chanter ses propres textes (il a dû interpréter moins de 10 chansons venues d’ailleurs), vu qu’il est assez doué dans l’écriture. Ceci ne devrait pas vous empêcher d’aller le trouver à la fin d’un de ses concerts. C’est quelqu’un d’ouvert, de chaleureux qui n’hésite pas à passer un moment avec celles et ceux qui le souhaitent. Il chantera au Limonaire, à Paris, du 24 au 28 décembre 2008. Bonne chance !

      Réponse
    • 5. MNP  |  16 septembre 2009 à 6:08

      Merci de m’avoir permis de découvrir les chansons d’A. Leprest, en effet c’est en cherchant à avoir de tes nouvelles que je suis tombée par hasard sur ce blog.
      J’ai écouté, j’ai aimé tout simplement, ça sonne vrai et ça ma plaît.
      Merci … pour ça aussi !!!

      Réponse
      • 6. Roane  |  1 octobre 2009 à 4:45

        Je me demande bien qui tu es, mais en tous les cas si j’ai pu te faire apprécier Allain Leprest, c’est le principal. Et je profite de cette réponse pour vous redonner de ses nouvelles. L’ayant vu tout récemment à la Fête de l’Huma, je peux vous dire qu’il a l’air en forme et que son concert était fantastique. Quel plaisir de le voir chanter ses dernières chansons avec des trombonistes pour l’accompagner. Un petit extrait :

  • 7. Philippe Thivet  |  26 avril 2009 à 12:02

    Allain

    La lun’ se saigne aux quatre veines,
    Ivry la rouge devient bleue,
    Mont Saint-Aignan remont’ la Seine
    En terre où l’ sommeil fait c’ qu’il peut.
    Ces carreaux posés sur le nez,
    Mâchant ses mots jusqu’à point d’heure,
    Allain se leste de papier
    Pour mieux nous allumer le cœur.

    Sa gitan’ se met à danser,
    Faisant des ronds dans l’eau du soir,
    Là où le jour vient s’oublier
    Entre l’abîme et le comptoir
    D’une nuit qui se boit cul sec,
    Pour quelques mots qu’il nous allonge,
    Sachant qu’il faudra faire avec
    Quand d’autres vont jeter l’éponge.

    Allain, Allain,
    Maître chanteur au pays des mots.
    Allain, Allain,
    Maître oiseleur au pays des plumeaux.

    Allain comm’ ça n’ se prononc’ pas
    Sous la plum’ de l’état civil
    Où l’orthograph’ marque le pas
    Pour un clin d’œil qui met dans l’ mille.
    Deux « l » pour un oiseau bancal
    Lissant les pans de sa chemise
    Entre le bec de ses doigts pâles,
    Qu’il fera chanter à sa guise.

    Voyez-le grimper sur les planches,
    Comm’ d’autres vont à l’échafaud,
    Est-ce vraiment sa gueul’ qui penche
    Ou jeu de scène ? On n’ sait plus trop.
    Et voici ses mains qui s’envolent
    Pour mieux combattre ses démons,
    Et tout son corps prend la parole :
    Homme et chanteur à l’unisson.

    Allain, Allain,
    Maître chanteur au pays des mots.
    Allain, Allain,
    Maître oiseleur au pays des plumeaux.

    C’est peut-être un peintre manqué,
    Et good bye monsieur Ripolin.
    Mais pour les mots qu’il fait chanter,
    C’est du garanti cousu main.
    Allain c’est un gamin tombé
    Dans son potage au vermicelle,
    Avec l’alphabet pour jongler
    Il vous en fera voir de belles.

    Loin des poèt’s qu’on traîne en laisse
    Pour quelques rimes de bazar,
    Des « pros’-toujours-tu-m’intéresses »
    De la vitrine des beaux arts,
    L’encre jetée par les fenêtres,
    Ce que l’on prend, ce qu’il en reste,
    En verve et contre tout peut-être,
    Bien le bonjour monsieur Leprest.

    Philippe Thivet

    Réponse
    • 8. Coiffard Olivier  |  15 juillet 2011 à 1:10

      Très beau texte sur Leprest.
      j’aimerai bien te contacter.
      Olivier

      Réponse
      • 9. Thivet  |  17 juillet 2011 à 9:07

        Olivier,

        Merci pour tes appréciations réchauffant mon cœur de plume.
        Tu pourras me contacter en suivant ce lien:
        http://philippethivet.e-monsite.com/contact.html

        Bien à toi.

        Philippe

    • 10. Philippe Thivet  |  1 août 2011 à 9:26

      Petit changement de dernière minute:

      http://philippethivet.e-monsite.com/rubrique,contact,609861.html

      Réponse
  • […] (plus) connu, donc écouté et enfin entendu. Je vous avais déjà parlé d’Allain Leprest sur ce blog « de son vivant », comme on dit. Je vous avais conseillé d’aller le […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité

%d blogueurs aiment cette page :