Bruce Springsteen

8 décembre 2009 at 7:57 Laisser un commentaire

Lorsqu’un interprète/compositeur possède de nombreux albums, il peut être difficile de faire un choix parmi la multitude d’exemplaires disponibles dans les discothèques municipales. Cette nouvelle chronique a donc pour vocation d’orienter l’usager vers les albums majeurs des artistes retenus. Ce n’est ni une discographie exhaustive, ni une biographie de l’artiste (vous trouverez tout cela aisément sur Internet).

Born in the USATout le monde a entendu parler de Bruce Springsteen par son tube de 1984 Born in the USA, chanson souvent comprise par les non anglophones comme un hymne patriotique, alors qu’elle critiquait ouvertement les valeurs de l’ultralibéralisme américain.

Si cet album était effectivement redoutable par ces riffs et ses mélodies accrocheuses, il n’est pas forcément le plus abouti de Bruce Springsteen.

The RiverQuatre ans auparavant, le double album The River, qui reprenait déjà les thèmes du désenchantement des classes laborieuses oubliées par le rêve américain, est plus bouleversant, tout en restant d’écoute aisée.

NebraskaNebraska, sorti en 1982, est souvent considéré comme son chef d’œuvre ultime, au niveau du « songwriting », mais n’est pas forcément à conseiller au néophyte par son minimalisme musical.

Ghost_of_Tom_Joad

Il reprendra les thèmes abordés sur ce disque treize ans plus tard sur The ghost of Tom Joad, album qui regorge de splendides ballades. On est à mille lieues du « Boss » exubérant, bête de scène, comme lorsqu’il est accompagné de son groupe l’E-Street Band.

En restant sur la lignée du Springsteen acoustique, un dernier album à vous conseiller est le magnifique Devil & dust, sorti en 2005. Dix ans après le disque mentionné précédemment, il renoue avec des ballades qui racontent la vie de la classe ouvrière américaine.

Ces petites mises en valeur ne reflètent bien entendu pas l’oeuvre complète de Bruce Springsteen. Ses 4 premiers albums des années 70, Greetings from Ashbury Park The wild, the innocent & the E street shuffle, Born to run et  Darkness on the edge of town sont également excellents. Pour finir, deux albums à éviter quand même : Human touch et Lucky town, deux disques conçus après la tournée « Born in the USA », montrant un Springsteen qui cherche un nouveau style (pas convaincant) qu’il oubliera heureusement bien vite.

Richard

…Vous trouverez les disques de Bruce Springsteen dans
notre catalogue en tapant :

Recherche par index
Recherche : Springsteen, Bruce
Choisissez : Catalogue général – Auteur

Publicités

Entry filed under: Pop Rock. Tags: , , .

Catherine Major, découverte de l’année Un moment particulier : le grand déballage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité

%d blogueurs aiment cette page :