Mano Solo est rentré au port.

3 février 2010 at 5:41 1 commentaire

Encore un hommage, désolée mais il fallait ! La Faucheuse, très friande d’artistes en ce début d’année, non contente d’avoir avalé Lhasa comme un serpentin du jour de l’an, a emporté Mano Solo à l’âge de 46 ans. Il jouait à cache-cache avec elle depuis maintenant 25 ans, mais le 10 janvier, trop près du quai, elle l’a rappelé…

Janvier à ma fenêtre. A mes pieds se dégorge le monde. Je sais qu’en bas au coin, quelque chose m’attend ou bien quelqu’un. Et les gens m’aiment parce que je suis triste, alors pourquoi ils veulent que je change ? Et les gens m’aiment parce que je suis seul. Et les gens m’aiment parce que j’ai mal. Et les gens m’aiment parce que je meurs à leur place, en quelque sorte. Drôle d’histoire, je comprends rien. (extrait de sa chanson Janvier)

En 1993, dans son premier disque La Marmaille nue, il hurle sa séropositivité au monde entier qui semble l’entendre puisque son disque est vendu à plus de 100’000 exemplaires. La maladie, la mort ne sont pas les seuls thèmes de ses chansons, l’artiste est en constante (r)évolution. Revendiquant un rôle social, il chante le chômage, la lutte des classes, la révolte des petits, avec toujours une tonne d’espoir, celui qui l’a fait lutter et vivre si longtemps, malgré tout… En 1995 au Bataclan, il annoncera à son public : « J’ai deux nouvelles, une bonne et une mauvaise. La bonne c’est que je ne suis plus séropositif. La mauvaise c’est que j’ai le sida ! »

Si vous ne connaissez pas encore Mano Solo, la noirceur ambiante ne doit pas vous arrêter ; allez-y les yeux fermés, les oreilles grandes ouvertes. Servie par l’accordéon, la guitare, parfois la trompette, le trombone, souvent le violoncelle, la clarinette et dans son dernier disque Rentrer au port, la contrebasse du génial François Pierron, la musique de Mano Solo est entraînante et surtout énergisante. Jazz manouche, pop, rock, un mélange de genres, d’instruments et d’influences, Mano Solo revendique sa liberté de créateur.  Une envie folle de se trémousser, de bouger son corps et ses neurones, de ne pas rester en place, jeter l’ancre, voilà ce que provoque la musique et les mots de Mano Solo. Sauf qu’aujourd’hui, il y a l’envie de pleurer à l’écoute de ces paroles qui sonnent (la) faux.

Mes amis ne pleurez pas. Le combat continue sans moi. Tant que quelqu’un écoutera ma voix, je serai vivant dans votre monde à la con.

Mano Solo était aussi le fils du dessinateur Cabu, cette parenté explique peut-être son don pour le dessin, la peinture. C’est donc lui qui illustre ses pochettes de disques, les textes de ses chansons, une valeur ajoutée à l’objet CD (ne le piratez pas !). Son dernier disque Rentrer au port est aussi très émouvant, un peu plus doux que les autres, presque apaisé, mais toujours révolté et plein d’espoir. Et cette fois, il avait même réussi à écrire une chanson d’amour… optimiste.

Je me sens si bien qu’il est possible de t’aimer, de vraiment le partager, comme ce rayon de lumière qui nous rend tous les deux fiers.

Et pour terminer, si vous voulez écouter Mano Solo parler de son métier d’artiste de cette belle façon : « Je pensais pas avoir un succès pareil. Avant j’étais pas libre (…). Ce que j’y ai gagné, bien plus que l’argent, c’est de ne plus m’inquiéter de ce que j’allais devenir car mon présent était délicieux à vivre et que je serais vraiment con de m’en plaindre », prenez encore dix minutes de votre vie pour regarder la vidéo ci-dessous, c’est du lourd…

Roane

MANO SOLO. Rentrer au port (Wagram Marmaille nue, 2009)   Disponibilité
D’autres titres de Mano Solo sont aussi présents aux bibliothèques et discothèques municipale de Genève

Publicités

Entry filed under: Chanson française. Tags: , , , , .

Clint Eastwood, compositeur Six anges noirs dans l’oeuvre de Verdi

Un commentaire Add your own

  • 1. Clémentine  |  5 février 2010 à 8:22

    Ce billet, c’était juste ce qu’il me fallait pour laisser sortir la tristesse que je me trimballe depuis que Mano a largué les amarres. Merci !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Articles les plus consultés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité

%d blogueurs aiment cette page :