L’avenir de la musique classique est-il au Vénézuela ?

10 septembre 2010 at 9:17 Laisser un commentaire

On compte chaque année au Vénézuela près de 20’000 homicides, un des taux les plus élevés du monde. C’est dans ce climat de violence extrême qu’est apparu il y a une trentaine d’année « El sistema » une invention du musicien et politicien visionnaire José Antonio Abreu dont le principe fondateur est confondant de simplicité : un enfant qui souffle dans une trompette et appuie sur des pistons, ne tient pas un revolver et n’est pas en train d’appuyer sur la gâchette. Un enfant qui répète une oeuvre musicale dans un orchestre avec d’autres enfants, n’est pas en train de se faire assassiner. Avec le recul, on peut aujourd’hui constater les bienfaits de ce « système » en entendant des centaines de milliers d’enfants jouer de la musique avec passion comme si leur vie en dépendait. Car dès leur plus jeune âge, ces enfants des quartiers pauvres de Caracas et d’ailleurs ont conscience au plus profond d’eux-mêmes que, réellement, leur vie dépend de leurs progrès en musique. Dès lors, on ne s’étonne plus que le Vénézuela soit un vivier de talents d’une vitalité exceptionnelle.

Dans le magnifique documentaire El sistema, il faut avoir vu un choeur d’enfants sourds, gantés de blanc, « chanter » avec les mains un Ave Maria. Il faut avoir vu des bouts-de-chou tenir fièrement leur place dans « l’orchestre de papier » avec des violons en carton et des trompettes en bois. Il faut avoir vu l’étincelle au fond du regard de ces enfants à qui on n’a pas dit « Un jour, tu seras musicien, peut-être », mais « Tu es musicien, aujourd’hui ». Il faut avoir vu, surtout, des salles entières de jeunes gens écouter la musique classique avec un enthousiasme jubilatoire de concert rock.

Enfin, il faut entendre dans le CD Rite le jeune chef Gustavo Dudamel, fleuron du « Sistema » et musicien totalement incandescent, s’approprier le Sacre du printemps de Stravinsky – la musique la plus tellurique de l’Histoire – et donner une leçon de joie de vivre et d’exhubérence printanière au monde entier.

Et quand on aura vu et entendu tout ça, on sera vraisemblablement d’accord avec le chef britannique Simon Rattle, quand il dit que l’avenir de la musique classique est au Vénézuela.

Paul Kristof

SMACZNY, Paul. El sistema : music to change life (Euroarts, 2009) (DVD)   Disponibilité

STRAVINSKY, Igor Fedorovitch. Rite / Gustavo Dudamel, dir. (Deutsche Grammophon, 2010) (CD)   Disponibilité

Publicités

Entry filed under: Coups de coeur, Musique classique. Tags: , , , .

Piano voix, en toute simplicité Fever Ray

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Articles les plus consultés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité

%d blogueurs aiment cette page :