Les quatuors à cordes de Chostakovitch

3 décembre 2010 at 11:43 Laisser un commentaire

Conférence de Constance Frei

« Et s’ils me coupent les deux mains, je tiendrai ma plume entre les dents et je continuerai à écrire de la musique ». Il est difficile de s’imaginer les pressions qu’a pu subir Dmitri Chostakovitch tout au long de sa vie. Il suffit de savoir qu’il a échappé d’un cheveu au goulag un nombre incalculable de fois aux motifs les plus insignifiants, dont l’accusation de « formalisme » est un des exemples vides de sens les plus tragiquement cocasses. Sauvé de la déportation et de la mort d’une part, mais en même temps lauréat des plus prestigieuses distinctions que pouvait offrir le régime communiste à ses « camarades » les plus méritants. Il a ainsi été un acteur d’un rare courage et aussi victime d’une dialectique proprement surhumaine entre liberté d’expression absolue et sa privation pure et simple.

Ce qui est sûr, c’est que Chostakovitch avait une propension naturelle à se placer aux côtés des victimes et des plus faibles en une solidarité systématique. Ainsi, c’est lorsque l’antisémitisme officiel était à son comble en Russie – antisémitisme éclipsé hélas par celui du nazisme à la même époque – que l’oeuvre de Chostakovitch (qui n’était pas Juif) vit se multiplier les thèmes juifs. Celui qui aurait voulu pouvoir composer une page à la mémoire de chaque victime de l’injustice et de l’oppression, aura fait de l’ensemble de son oeuvre un hommage à toutes les victimes du siècle… et il y en eut beaucoup !

Concernant les quatuors, il est presque impossible de lister toutes les innovations d’écriture qui sont imputables à Chostakovitch et qui le place définitivement au rang des plus importants compositeurs du 20ème siècle. Innovations à tous les registres : l’architecture des oeuvres, les répartitions novatrices des voix dans le quatuor, les effets sonores inouïs jusqu’alors, mais aussi l’usage de formes anciennes telles la fugue ou la passacaille, et encore, dans une moindre mesure, de formes d’écriture plus en phase avec son temps comme le sérialisme. A ce propos, nous avons demandé à notre conférencière Constance Frei, puisqu’elle nous a fait l’honneur de venir avec son violon, de bien vouloir nous faire entendre une série de 12 notes agencées par Chostakovitch, série projetée sur l’écran. Là nous avons pu nous rendre compte à quel point, dans une chose aussi artificielle et mécanique que peut être une série de 12 notes (base du sérialisme), il était possible de dégager un lyrisme si caractéristique, lorsque cette série est composée par un Chostakovitch.

Constance Frei, docteur en musicologie et spécialiste, parmi quantité d’autres sujets, de Chostakovich, a accepté l’exercice si périlleux du survol en 1 heure d’un sujet dont elle pourrait parler mille fois plus longtemps. L’exercice de la vulgarisation pour le plaisir du public du Salon musical, plaisir que, j’espère, nous lui avons bien rendu par notre écoute attentive.

Paul Kristof

P.S : Si vous étiez à cette soirée et aussi si vous n’y étiez pas, nous serions heureux que vous partagiez avec nous vos impressions, en ajoutant vos commentaires.

Vous retrouverez les références des oeuvres citées :
– dans la discographie de la soirée sur la page internet du Salon musical
– dans le catalogue en ligne sur le site des BM.

Prochain Salon musical à la Discothèque de Vieusseux,
le mercredi 5 janvier 2011 à 20 h.
Bernard Trontin : Le krautrock, ou l’alternative européenne

Publicités

Entry filed under: Salon musical. Tags: .

Groove Armada – Another Late Night Voyageur intranquille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité

%d blogueurs aiment cette page :