Musiques pour se sentir seul

3 juin 2011 at 4:32 Laisser un commentaire

Conférence de Bertrand Soulié

Ca y est, le voile a été levé. Nous avons vu les musiques et entendu les images qui se cachaient derrière le mystérieux titre de cette soirée.

Depuis toujours, l’intérêt de Bertrand Soulié se porte sur les musiques d’aujourd’hui, celles qui ont intégré les grincements, les gémissements, les cris, les claquements, les feulements et les grondements. Le grincement de la pompe est aussi indispensable que la Musique des Sphères (Thoreau).

Bertrand Soulié aime les musiques qui nous libèrent de la tyrannie de la mélodie. Celle qui se vrille au creux de notre oreille, que nous chantonnons sous la douche et qui nous empêche d’entendre les gouttes d’eau ruisseler sur la peau. Le seul problème avec les sons, c’est la musique (John Cage).

Bertrand Soulié rêve d’une épitaphe pour sa tombe à venir : Ci-gît le compositeur de la Symphonie des gouttes d’eau. Et le fait que cette symphonie n’existera jamais ailleurs que dans son imaginaire, ne devrait gêner personne.
Si vous avez la curiosité de l’entendre, vous n’avez qu’à l’imaginer vous-même !

Le jardin secret dont Bertrand Soulié nous a fait le cadeau d’une visite guidée, est bien empli de sons et de formes, de musiques et de paysages, d’interrogations et de curiosités. Pour notre part, ce que nous y avons découvert, c’est surtout notre propre regard que nous portons sur le monde, la qualité de notre propre écoute. Et c’était, je le crois, exactement l’objectif de Bertrand Soulié avec sa conférence.

S’agissant de la musique, l’important n’est pas tant de savoir ce qu’elle nous apporte, mais plutôt de savoir ce que nous sommes prêts à y apporter nous-même. Quelle écoute ? Quelle disponibilité ? Quelle curiosité ? Quelle soif ? Car l’impact de la musique sur nous ne sera jamais ni plus ni autre que celui que nous voulons bien lui accorder pour cela.

Merci à Bertrand Soulié d’avoir entrouvert le portail de notre propre imaginaire, et surtout d’avoir évité d’en graisser les gonds. Il faut bien que le portail du jardin grince en s’ouvrant, car qui sait si la musique qu’on entendra derrière sera aussi belle que le grincement lui-même, fût-il le jardin de l’Eden ?

Paul Kristof

Vous retrouverez les références des oeuvres citées :
– dans la discographie de la soirée sur la page internet du Salon musical
– dans le catalogue en ligne sur le site des BM.

Prochain Salon musical à la Discothèque de Vieusseux, le mercredi 7 septembre 2011 à 20 h.
Claudio Chiacchiari : Matière et antimatière dans la 5ème de Beethoven

Publicités

Entry filed under: Salon musical. Tags: .

Kings of Convenience ou les Rois de la convenance… Plus jamais sans Jamait

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité

%d blogueurs aiment cette page :