Automne 2013 : coups de coeur baroques

1 novembre 2013 at 7:38 Laisser un commentaire

Bach Suites 1,2,3Après les 4ème, 5ème et 6ème suites de Bach pour le violoncelle transcrites au luth par le grand Hopkinson Smith, voici les 3 premières. La finesse, l’élégance et la profonde connaissance de la musique baroque du célèbre luthiste anglais, font de ces versions des incontournables que tous violoncellistes devraient écouter attentivement. Ils amènent un éclairage précieux et un point de vue personnel différent sur l’art de les interpréter.

BACH, Johann Sebastian. Suites nos 1, 2, 3 (Naïve, 2012)   Disponibilité

 

*** 

FrobergerFinalement, dans l’énormité de la production musicale, la patte d’un compositeur, ce  quelque chose qui le fait reconnaître entre tous, n’est réservé qu’à quelques-uns. Johann-Jakob Froberger est assurément de ceux-là. Sa musique de clavecin à l’écriture complexe se caractérise par des tonalités se déclinant tous entre le sombre et l’ombrageux, le pourpre et l’indigo, la peine contenue et la douleur étalée.

FROBERGER, Johann-Jakob. Suites & toccatas (Carpe Diem, 2012)   Disponibilité

  

 ***

 Le PrinceHommage au Concert spirituel et à son chef Hervé Niquet qui donnent à découvrir un compositeur dont on ne sait à peu près rien, sinon qu’il composa cette messe dédiée à la Vierge Marie, et qu’il officiait en basse Normandie au temps du roi Louis XIV jeune. Une recherche fondamentale qui équivaut à une absolue absence de rentabilité commerciale, mais qui élargit le champ de la musique.

LE PRINCE, Louis. Missa Macula non est in te (Note 1 Glossa, 2013)   Disponibilité

 

***

MilanuzziCarlo Milanuzzi était un compositeur contemporain de Claudio Monteverdi et a vécu comme lui à Venise dans le premier quart du 17ème siècle. On ne sait pas grand-chose d’autre de lui. C’est l’interprétation de ces airs par la jeune Lucia Sciannimanico qui retient l’attention, ainsi que le traitement de l’accompagnement par la Cappella di Santa Maria degli Angiolini. La simplicité, le naturel de la chanteuse, confère à ces chansons une modernité qui nous ferait presque hésiter à classer cet album parmi la chanson italienne, aux côté de Toto Cutugno ou Paolo Conte ! Pourtant elles ont charmé des oreilles il y 400 ans. Avec sa voix presque « blanche » (sans vibrato), Lucia Sciannimanico nous fait entrer dans une taverne de la Venise baroque, pour nous faire découvrir les dernières chansons à la mode.

MILANUZZI, Carlo. Arias and dances (Brilliant, 2013)   Disponibilité

Paul Kristof

 

Advertisements

Entry filed under: Coups de coeur, Musique classique. Tags: , , .

La beauté est rarement jolie Flashmob : Ode à la joie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité

%d blogueurs aiment cette page :