Si tu pédales sans à-coups, la voix sera céleste

28 février 2014 at 8:06 Laisser un commentaire

Les années de gloire de l’harmonium ont duré à peu près un siècle, de la moitié du 19ème à la moitié du 20ème. Son avènement répondait à une question lancinante depuis longtemps : comment rendre expressif le son d’un instrument mécanique à clavier et à son continu ? C’est-à dire à un orgue ? L’harmonium y répondit parfaitement : il suffisait de pédaler plus (ou moins) fort ! D’autres avantages achevèrent de le populariser rapidement par rapport à l’orgue : il était déplaçable et surtout, il faisait l’économie d’un assistant pour actionner le gros soufflet dans le ventre de l’instrument.

Puis, vers le milieu du 20ème siècle, lorsque l’électricité aux multiples applications se répandit jusque dans la physiologie de l’orgue, l’harmonium tomba en désuétude. On ne prit même pas la peine de lui organiser des obsèques en bonne et due forme : il fut oublié dans le fond des salles de paroisses des villages d’Europe.

C’est là que j’en découvris un vers l’âge de 13 ans, alors que j’étais en colonie de vacances à Gryon sur le canton de Vaud. Je suis tombé en émerveillement devant l’instrument avec ses pédales, son clavier et ses boutons aux noms magiques : voix céleste, trémolo, bourdon, clarinette, etc.  Le curé qui avait remarqué la fascination que la bête ventrue exerçait sur moi me dit un jour : « Si tu le veux, tu peux l’emmener, mais il faut que tu te débrouille pour le transport. » De retour  de vacances, j’ai fait des pieds et des mains, usé de toute ma force de persuasion pour que mes parents acceptent d’aller chercher l’instrument à la montagne, mais en vain. Aujourd’hui, près d’un demi-siècle plus tard, l’harmonium de Gryon repose peut-être toujours au fond de la salle de paroisse… Qui sait ?

Finalement, un harmonium au repos, ça ne mange pas de pain.

Paul Kristof

VERDIN Joris. Les grands moments de l’harmonium (VDE-Gallo, 2011)    Disponibilité

Publicités

Entry filed under: Coups de coeur, Musique classique.

Fauve ≠, du spleen à revendre Pascal Auberson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité

%d blogueurs aiment cette page :