Posts tagged ‘Minimal house’

Minilogue – Animals

Il y a quelques temps, j’ai essayé de brancher les plus hardis d’entre-vous sur Trentemøller (Vous savez ? Ce fromage finlandais au lait de rennes…). Apparemment, les statistiques de fréquentation de ce blog n’ayant pas baissé,  je peux revenir à la charge avec un autre truc qui vient de Pluton : Minilogue.

Minilogue, ce sont Sebastian Mullaert et Marcus Henriksson, deux mutants suédois qui évoluent dans la planète techno depuis une dizaine d’années et qui officient aujourd’hui dans le registre de la minimal.

Et c’est quoi la « minimal » me demanderez-vous ? Et bien disons que si nous étions dans le registre du commerce, ce serait une technique marketing consistant à vendre du vide au même prix que le plein. Une intelligente mise en pratique de la célèbre phrase d’Antoine de Saint-Exupéry qui dit :

« La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer. »

Dans les paquets de biscuits par exemple, on a atteint la perfection. On a retiré la moitié des biscuits et mis beaucoup d’air dedans. C’est ça la perfection. On connaît bien ses classiques dans le marketing.

Dans le domaine de la techno minimale on est un peu plus malins. On fait pareil mais à l’envers. On laisse les biscuits et on enlève l’emballage. Minilogue, c’est donc  juste ce qu’il faut de basses, de rythme et de petits bruits étranges pour que ce soit de la musique sympa avec le superflu en moins. Quelque chose de lancinant, d’hypnotique, de minimaliste et qui passe comme le temps et les bruits de la vie, en arrière fond.

Aux Poum-Tchac de la boîte à rythme s’additionnent des Blip et des Blop, des Click, des Kling, des Voum, parfois un Klang. Bref, le truc idéal pour se débarrasser de la belle-mère qui se tape l’incruste chez vous tous les dimanches à midi. Un petit coup de Minilogue avant le cake et hop ! Y’a plus qu’à appeler le taxi…

Quelle bande d’enfants gâtés vous z’êtes ! Nous possédons même du Catalogue dans le Minilogue des BM… euh, enfin vous m’avez compris… Je veux parler de ce disque à la couverture amusante et un brin étrange : Animals. Courez vite nous voir pour le choper dans nos bacs !

Christian

MINILOGUE. Animals (Cocoon, 2009)   Disponibilité

Minilogue dans les collections des BM.

Le site Internet de Minilogue.

Publicités

13 août 2010 at 7:59 Laisser un commentaire

Trentemøller – The Last Resort

Il y a quelques temps, j’ai été intrigué par la présence d’une personne d’un certain âge fouillant dans nos bacs de hip-hop et de musique électro, visiblement très décontenancée. Professionnalisme oblige, je suis venu à son secours pour lui demander si elle cherchait quelque chose de précis, prêt à lui répondre que les anthologies de la chanson française 1920-1930 c’était en face. Ouhlaaa les vilains préjugés…

Elle m’a alors répondu qu’elle ne connaissait rien à la musique des jeunes et qu’elle avait pris la décision de la découvrir en piochant au hasard dans nos collections. Waow ! Quelle belle ouverture d’esprit et quelle belle aubaine pour moi ! Voilà le client parfait qui me tend une perche d’enfer et à qui je vais pouvoir proposer une petite sélection perso bien tassée. Je lui concocte donc un panier de la ménagère façon hip-hop / électro / dub avec la crème de nos collections et les cerises en plus.

Dans le lot, je n’ai pu m’empêcher d’y glisser un petit Trentemøller de derrière les fagots, l’hypnotique et bien nommé The Last Resort. Evidemment, il a fallu me justifier et lui expliquer que Trentemøller ce n’était pas le nom d’un fromage finlandais au lait de renne (Rangifer tarandus) mais le patronyme de l’un des DJ les plus emblématiques de la scène minimal house du moment : Anders Trentemøller.

Quelques temps plus tard, l’heureux bénéficiaire de mes conseils musicaux revient nous retourner les documents empruntés. Sur ce coup-là, je n’aurai pas réussi à convertir un nouveau disciple aux délices de la deep electro. Non, depuis il s’en est retourné aux bacs de musique classique et il m’évite soigneusement. Me serais-je planté quelque part ? Bon d’accord, j’ai fait fort mais Trentemøller c’est pas du Pan Sonic ni du Monolake quand même…

Comment a-t-il pu passer à côté de la beauté brute de ce son minéral ? Pourquoi n’a-t-il pas été séduit par ce mélange de granite, de roches éruptives, de glace et de lave en fusion ?

The Last Resort, ce sont les quatre éléments mélangés dans un shaker, un retour dans les profondeurs du temps géologique, un voyage dans une autre dimension. De l’aérien Take me into your skin à l’enivrant Nightwalker, de l’erratique Snowflake au profond Chameleon, du féérique Miss You au magique Moan, tout nous transporte, nous illumine, nous fige.

Au regard de la perfection, l’expression « Voir Naples et mourir » fait allusion à l’accomplissement d’un désir dont la réalisation semble tellement suffisante qu’au-delà la vie perd tout son sens. Cela mériterait un update du style «Ecouter Trentemøller et vivre» je pense…

Christian

TRENTEMOLLER. The last resort (Poker Flat, 2007)   Disponibilité

Trentemøller dans les collections des BM.

Le site Internet de Trentemøller.

16 juillet 2010 at 7:59 3 commentaires


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité