Posts tagged ‘poésie’

Allain Leprest ne donnera plus de ses nouvelles

L’un de nos plus grands chanteurs et poètes contemporains vient de mourir. Allain Leprest a choisi de s’en aller dans la nuit du 14 au 15 août 2011 à Antraigues-sur-Volane où il avait été invité pour un hommage à Jean Ferrat et aimait venir s’y reposer… Je suis triste et pourtant il faut continuer d’en parler, même et surtout aujourd’hui. Un jour, il finira par être (plus) connu, donc écouté et enfin entendu. Je vous avais déjà parlé d’Allain Leprest sur ce blog « de son vivant », comme on dit. Je vous avais conseillé d’aller le voir, de ressentir cette aura qu’il dégage-ait (voilà, il faut s’habituer à en parler au passé). Moi, en tous les cas, j’ai suivi mes conseils et j’ai été à ses concerts, le plus possible. Je m’en suis mis plein les yeux, les oreilles et le coeur. On le savait malade, en rémission, fragile. Dans le « milieu » de la chanson (non pas engagée, Leprest n’aurait pas aimé) mais disons, différente, on s’inquiétait. Quand il chantait « Oh my, I’m not so well, de ma santé je m’en fous », on demandait de ses nouvelles. La dernière fois que je l’ai vu, c’était en janvier à l’Usine à gaz à Nyon. Il a commencé son spectacle debout pour ensuite demander une chaise en plaisantant : « On finira par m’appeler Le Père Lachaise ». On a souri mais on aurait pu entendre une mouche voler, l’émotion s’asseyait avec lui.

Aujourd’hui tous ces souvenirs me font chavirer. Il a donc fini de fumer des verres et boire ses clopes, on ne le verra plus sur les petites scènes, au coin des grands bars. Allain, c’était quelqu’un de très gentil, dans le sens noble du mot. Toujours prêt à partager un sourire, une anecdote, une dédicace (même sur un vieux vinyle !) ou une poignée de main. Disponible, simple, il donnait son temps aux autres, à ses amis mais aussi à nous, son public.

Ses chansons, elles avaient et ont encore (ouf on peut reprendre le présent) toutes une force, une tenue, une grâce hors du commun. Si je devais en conseiller quelques-unes à vous qui ne le connaissez pas, je choisirais Mec, Nu, Le temps de finir la bouteille, Il pleut sur la mer, Saint-Max et dans les dernières Arrose les fleurs, On leur dira ou Pauvre Lelian, un bel hommage à Verlaine. Mais aujourd’hui c’est la chanson Le chagrin que j’ai en tête.

Dans les couloirs et les vieux / Escaliers du corps / Il est un peu méchant pas très / Beau mais tu l’aimes / Il tire vers le pont quand tu le / Sors / Et tu as beau être son maître, tu le / Crains / Le chagrin

Et la colère, un sentiment d’injustice contre « on ne sait quoi, ni qui » que je veux hurler avec lui :

Je ne te salue pas / Toi qui vit dans les cieux / A mon dernier repas / Appelle-moi « Monsieur » / Pas « mon fils » ni « machin » / Un père j’en ai déjà un / Qui arrachait les clous / Quand on clouait mes poings / Je ne te salue pas / Toi qui te crois mon Dieu

La presse parlera un peu de cette mort, la TV, elle, se réveille toujours quand il y a du drame mais il faudra plutôt tendre l’oreille du côté de la radio, en particulier France Inter et ses émissions qui promeuvent la bonne chanson comme « Le pont des artistes » ou « La prochaine fois je vous le chanterai ».  Les hommages, il faudra plutôt aller chercher auprès de ses nombreux amis chanteurs comme Romain Didier (l’ami de toujours), de Loïc Lantoine et Yves Jamait (ses presque frères), Francesca Solleville (sa frangine de coeur), Nathalie Miravette (sa pianiste préférée), Fantine Leprest (sa vraie fille), et tant d’autres.

Pour ma part, Allain, je te laisse continuer à vivre à travers toutes ces voix et moi je ne te dis pas Adieu (après la chanson sur Dieu ci-dessus, ça serait malvenu) ni d’ailleurs au revoir (puisque voilà, il faudra s’habituer à aller voir ailleurs…) mais plutôt quelque chose comme « au réentendre » !

Roane

La plupart des disques et livres d’Allain Leprest sont disponibles aux Bibliothèques et Discothèques municipales

15 août 2011 at 5:17 2 commentaires

Cantate pour un coeur bleu

Une œuvre musicale à la gloire de « Mare Nostrum » pour rapprocher les deux rives en racontant et chantant « une mer sans propriétaire ». Cette fascinante cantate pleine de lumières, poétique, spirituelle,  et solaire a été créée au Festival des musiques sacrées de Fez en 2006 et enregistrée en 2009.

Elle se présente comme un recueil de chansons à 2 voix : Enzo Enzo et Romain Didier qui signe aussi la partition. Les paroles sont d’Allain Leprest et la narration est confiée à Jean-Louis Trintignant. Un chœur d’enfants français et marocains, ainsi qu’un ensemble instrumental complète cette somptueuse distribution.

Comme le dit Romain Didier, « c’est un OVNI musical, un travail  sans concessions marchandes (…) Il n’y a pas toujours besoin de comprendre le sens d’une œuvre pour qu’elle fasse son chemin dans les esprits.»

On abonde, applaudit et partage sans restriction.

Paul Kristof

Cantate pour un coeur bleu / Allain Leprest, aut. (Tacet, 2009)   Disponibilité

19 août 2010 at 7:59 Laisser un commentaire

Ferrat : larmes à gauche

Le 13 mars 2010, un samedi d’élections régionales, Jean Ferrat s’en est allé, traînant son écharpe rouge sur une France rosissant sous cette dernière caresse, comme si elle rendait ainsi hommage à celui qui l’avait si bien chantée dans Ma France.
Jean Ferrat fut pour moi une entrée en poésie avec son interprétation d’Aragon, mais aussi une prise de conscience politique et sociale avec des textes comme Ma môme ou Si j’étais peintre ou maçon. Pendant que certaines découpaient les posters de Cloclo, et que d’autres pleuraient Mike Brand, je tentais des accords de guitare sur Potemkine. (suite…)

18 mars 2010 at 5:30 1 commentaire


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Articles les plus consultés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité