Posts tagged ‘rap’

Gorillaz – Plastic beach

Fondé en 1998, Gorillaz est un groupe anglais dont les deux principaux créateurs ne sont autres que Damon Albarn (ancien chanteur du groupe  Blur) et Jamie Hewlett (dessinateur du comics Tank Girl).

Gorillaz c’est aussi une collaboration avec divers artistes reconnus comme Lou Reed, Neney Cherry, Snoop Dog, le grand souljazzfunkman Bobby Womack qui a failli passer aux oubliettes, Little Dragon groupe trip-hop suédois et bien d’autres musiciens encore…

C’est surtout un groupe qui sait mélanger les styles (soul, rap, musique électronique, britpop, dub). Qui s’amuse avec des clips vidéo où les membres principaux du groupe, sont représentés comme des personnages animés. Qui n’a pas peur de chanter avec une chorale de 100 enfants à la cérémonie des Brit Awards ni de chanter en duo avec un hologramme de Madonna aux Grammy Awards. Enfin, c’est un groupe qui se sent libre de faire ce qui lui plaît, qui ne suit pas un créneau tout tracé. Toute cette créativité se ressent très fortement dans leur musique.

Pour moi,  c’est surtout un gros coup de coeur pour leur dernier album Plastic beach sorti en 2010 et surtout pour les deux chansons Stylo (en collaboration avec Mos Def et Bobby Womack ) et Empire ants (en collaboration avec Little Dragon).

Difficile d’expliquer ce qui me plaît, à moins que ce ne soit la voix innocente de Damon Albarn, en contraste avec celle un peu cassée de Bobby Womack ou celle très sensuelle de la chanteuse Yukimi Nagano. Il y a aussi  le mélange des différents rythmes, les sons parfois aériens, répétitifs ou mélancoliques. Soit on entre dans leur univers, soit ce sera pour la prochaine fois, mais moi j’adooorrre et je me réjouis d’écouter un peu mieux les anciens albums !!!

Doris

Le site officiel de Gorillaz – Le site français de Gorillaz

GORILLAZ. Plastic beach (EMI Parlophone, 2010)   Disponibilité

Tout Gorillaz aux BM

Publicités

9 août 2010 at 12:19 2 commentaires

It’s bigger than hip hop

Pour le fan de musique, l’énormité de la production présente le risque évident de laisser passer entre les mailles de ses filets une perle, un groupe qui en vaut vraiment la peine. Lorsque le disque Lets get free de Dead Prez s’est retrouvé entre mes mains, il y a de cela une dizaine d’année, je ne me rendais pas compte de l’impact qu’il aurait, autant sur moi que dans le monde du rap. Ce groupe, qui fait partie de la frange consciente du rap, interpelle par la justesse de son propos et la qualité de son écriture.

Le duo (composé de deux rappeurs : Stic.Man et M1) surgit de Floride à la fin des années 90. Et leur entrée en scène se fera de manière fracassante en balançant un pavé dans la mare du rap de ce début de millénaire. Alors que le mouvement se complaît dans l’abyssale vacuité du bling-bling et que le contenu des textes se vide pour ne finalement laisser rimer plus que «Argent» et «Décadent», Dead Prez lancent leur single Hip-hop (sur l’album Lets get free sorti en 2000) qui se veut une attaque directe contre ce rap capitaliste, grand public et consensuel.

Suivant les pas de Public Enemy, NWA, 2Pac et du parti des Black Panthers, leurs textes évoquent entre autre la corruption des élites, le capitalisme et sa volonté de laisser les noirs en bas de l’échelle sociale, la criminalisation des franges les plus défavorisées de la société américaine, ainsi que les médias à la botte du gouvernement. Sur ce même album, on retrouve la chanson Animal Farm, directement inspirée du roman de Georges Orwell, ainsi que la chanson Be Healthy dans laquelle ils mettent en avant l’importance d’adopter un régime strictement végétarien.

Suite à ce premier album sort en 2004 RBG (Revolutionary but gangsta). La musique se veut plus soul, moins agressive, cependant les textes sont plus que jamais énervés et contestataires. Après des projets solo, plusieurs tournées mondiales et une apparition remarquée dans le film Block Party de Dave Chappelle, c’est lors de la récente élection de Barack Obama, alors que tous les rappeurs apportaient leur soutien au futur nouveau président américain, que DP en ont profité pour sortir Pulse of the People. Il s’agit en fait d’une mixtape (autrement dit un pré-album) dans laquelle les deux rappeurs osent venir à contre-pied de tous en clamant haut et fort que de toute manière «money is the President», peu importe la couleur de la peau de ce dernier, il ne pourra aucunement faire changer la politique ségrégationniste en place depuis la création des USA.

Ils ont annoncés pour 2010 la sortie de leur troisième album officiel, Information Age qui promet, une fois encore, de balancer un grand coup de pied dans la fourmilière de ce monde qui roupille, et Dieu que cela fait du bien.

Xavier

Vous trouverez Dead Prez dans notre catalogue en cliquant ici

18 mai 2010 at 12:08 2 commentaires

Quand la rue parle…

dr-dre-the-chronicLorsque l’on parle de rap américain, les premiers noms qui viennent à l’esprit sont Eminem, 50 Cent, The Game, Lil’ Wayne ou encore Snoop Dogg. Le point commun entre tous ces artistes tient en trois lettres : Dre. En effet, André Romelle Young, alias Dr. Dre, est considéré comme le meilleur producteur de rap de tous les temps. Originaire de Compton, au sud de Los Angeles, dans un quartier rongé par la misère et les gangs, le jeune André est bercé très tôt par la musique qui envahit à longueur de journée les rues du ghetto. Cette influence sera décisive. Après s’être procuré des platines, le jeune Dre produit ses propres sons. Il rencontre alors le rappeur Eazy-E avec qui il forme le groupe NWA. Avec son album mythique Straight Outta Compton (sorti en 1987), le groupe popularisera le maintenant très médiatisé gangsta rap. Dre y fait ses armes en qualité de producteur et forge ce qui deviendra le G-funk (son typique de la Californie qui se distingue par le sampling de classiques du funk, mélangé à des beats rap), qui explosera dans les années 90, popularisé par des artistes tels que 2Pac ou encore Snoop Dogg. (suite…)

11 novembre 2009 at 7:57 1 commentaire


Blog and Play c’est …

... le blog musical du réseau des Bibliothèques et Discothèques Municipales de la Ville de Genève (BM). Il a pour but de mettre en valeur les collections et les animations associées à la musique aux BM plus...

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Articles les plus consultés

Les Auteurs

Anna, Discothèque de Vieusseux
Christian, Bibliothèque de Saint-Jean
Geneviève, Discothèque de Vieusseux
Karine, Discothèque des Minoteries
Katia, Discothèque des Minoteries
Mireille, Discothèque des Minoteries
Paul, Discothèque de Vieusseux
Richard, Discothèque de Vieusseux
Roane, Bibliothèque des Eaux-Vives
Xavier, Bibliothèque de la Cité